L'affiche 2013

Jean Marie Vignau est lauréat pour la seconde année consécutive du concours d’affiche lancé par le Comité. Le jury présidé par Aski  a retenu son projet.

L’an prochain Jean Marie rejoindra le jury qui cette année a examiné 21 projets de peintres ou graphistes locaux .


Cette fois, c'est fini


L'acte fondateur et symbolique de fêtes de Bibi Beaurivage 2013 a été accompli en ce samedi matin 27 avril: la bandera du quartier a été déployée alors que l'on partageait les premiers verres de l'amitié. En cette fin d'après-midi du 1er mai c'est l'opération inverse qui a été accomplie. Le président entouré de membres du comité a retiré le drapeau du quartier. C'était l'acte de fin de ces fêtes 2013. Rendez-vous est donné en 2014 autour du 1er mai forcément.... 


La danborrada s'installe


C'était une idée l'an dernier, c'est désormais l'un des moments forts des fêtes de Bibi: la danborrada des écoliers. C'est tout un symbôle d'attachement à une culture et d'un espoir d'avenir pour les fêtes. Ainsi après plusieurs semaines de répétition une soixantaine de gamins (et gamines) des écoles Paul Bert et Sainte-Marie ont constitué la danborrada des fêtes sous l'oeil inquiet de Jean-Claude Larzabal et le soin tranquille d'Oscar Fernandez qui ont veillé depuis l'origine sur les jeunes tambours.

Et on s'est pressé en foule en ce mercredi sur le passage du groupe. D'ailleurs cette année le défilé a été protégé de l'intrusion de parents trops affectifs par un cordon de rubalise tendu par les membres de l'association Arroka. La production des jeunes a été très apprécié bien aidés en cela pas le solide accompagnement musical de la Ttipitto banda. Cette fois l'idée est bien installée dans la vie du quartier.


La reine de la tortilla


Ce mercredi était aussi celui du verdict du 2eme concours e tortilla de patata. Le règlement était simple: il fallait amener dans la matinée une omelette confectionnée strictement avec les ingrédients autorisés par le règlement. Le jury était composé de Beñat Vara (président), de Véronique Caplanne et de Peio Claverie.

Et le vainqueur est: Sylvie Vargas. Elle a reçu la boina de circonstance, la coupe qui va avec et les prix mis en jeu (sur notre photo Beñat Vara, Véronique Caplanne, Peio Claverie et Sylvie Vargas).

Les six autres tortillas en jeu ont été classées ...secondes ex-aequo.

 


Fidèles parmi les fidèles


Comme chaque année on a pu voir défiler en ce mercredi 1er mai des géants qui contrastaient avec les gamins de la danborrada.

Ces grosses têtes, les Cabezudos, viennent d'outre-Bidassoa.

Et ils sont les fidèles parmi les fidèles de ces fêtes de Bibi Beaurivage.


La fête version gymnastique...


Fin d'après-midi de transition avant le grand final du 1er mai en ce mardi 30 avril. Le rendez-vous était fixé inévitablement au podium de la place Pradier pour une séance de "Zumba pour tous". Un art aux confins de la danse et de la gymanistique. Sous la houlette hyper-dynamique de Delphine Nofre, pendant plus de demi-heure une trentaine d'adeptes de la Zumba se sont déchaînés sur une rythme musical endiablé. Chapeau mesdames (elles constituaient l'essentiel de la troupe) car l'exercice demandait pour le moins une splendide forme physique.


... et version salsa


Toujours en ce mardi 30, juste après la belle démonstration de Zumba, le comité de Bibi Beaurivage a permis de découvrir la groupe Sabroson. Derrière les deux touche-à-tout de la musique en Côte basque, Gorka Roblès et Claude Cellan, on trouve un ensemble de huit musiciens de qualité qui ont décidé de se consacrer à la musique cubaine.

La composition est traditionnelle mêlant guitares, trompettes, percussions et voix. Le répertoire est puisé chez les maîtres du genre (compay Segundo, Ray Baretto, Arsenio Rodriguez, etc...). Le résultat est particulièrement réussi. A entendre et à ré-entendre à l'envi.


A l'heure des Mariachis


Parmi les grands moments musicaux de ces fêtes 2013 on placera le concert donné dimanche, à la sortie du zikiro, par les Mariachis Mauléonais. Un grand moment qui était attendu depuis un an. En effet ils avaient été programmés déjà l'an dernier mais un ciel méchant en avait décidé autrement.

Il n'avait pas douché la volonté du comité de les voir à Bibi. Cest chose faite depuis ce dimanche pour le plus grand plaisir des auditeurs de la place Pradier. Car cette plongée dans la musique latino, bien servie par la qualité du groupe, a été fort appréciée.


La boïna 2013


Le secret est toujours bien gardé. Il a été levé, comme toujours, à l'occasion du zikiro. La boina d'honneur 2013 a été attribuée à Yves Dibon dit "Babou" qui succède ainsi à Iñaki Urtizberea. Il s'agit d'une distinction décernée à des personnes qui ont marqué la vie du quartier ou qui l'ont servi.

S'agissant d'Yves, il faut rappeler qu'il était du premier carré des rénovateurs des fêtes de Bibi Beaurivage. Il était alors à la tête de son établisement, "Les Trois Salsas", haut lieu de la vie du quartier. Lors d'une rencontre, il y a deux ans, il avait insisté sur l'importance du repas base de la cohésion du lieu. Et c'est lors du zikiro que la boina a été remise à Yves. Bien que membre du sérail, il l'a reçue avec beaucoup d'émotion. Comme quoi, reconnu par les siens....

C'était un des grands moments d'un zikiro qui a rassemblé 720 convives servis par 30 bénévoles du comité. Bravo et merci. A noter aussi que la patisserie servie lors de ce repas a été jugée "exceptionnelle". Elle a été réalisée par Philippe Leroy, pâtissier installé à Biarritz à côté de Chapelet.

 


Insolite matinal


Cette image est signée (comme beaucoup d'autres du site) par Jacques Planté. On est au petit matin d'un jour de fête: le calme très plat avant le rush des participants aux animations de Bibi....


Ils sont les meilleurs


C'est un grand classique des fêtes. D'ailleurs c'était le 17éme, comme le millésime des fêtes rénovées. Il s'agit du concours gastronomique de la morue. Une dizaine de duos étaient lice dont une sympathique représentation d'hegoalde. Mais il fallait un vainqueur. En l'occurence ce fûrent les représentants de Biarritz Sports Retraite, Rafa Vadivielso et Daniel Lassale. ILs n'ont rien dit de la recette qui les a amenés au sommet mais ils étaient terriblement heureux. C'est bien non?

Il ont devancé, dans l'ordre les équipes de Marbella et de l'Ikastola de Biarritz. Les prix sont également gastronomiques puisqu'il s'agit d'invitations, dans l'ordre du classement, au Palais, à Brindos et au Caritz.

A noter aussi le niveau très prestigieux du jury puisqu'il était composé de trois chefs étoilés biarrots: Alexandre Bousquet de l'Atelier; Fabian Feldmann de l'Impertinent et Christophe Grosjean de Brindos.


C'étaient les premiers pas


Dès que la bandera a été déployée place a été faite aux très nombreuses animations musicales qui vont s'enchaîner tout au long de ce rendez-vous festif. Ce fût le cas dès midi avec divers groupes culturels mais aussi avec le premier concert rock.

C'était vrai encore en fin d'après-midi après l'aurresku et une suite de groupes musicaux ou de danses avant une soirée très animée dans les bars et restaurants du quartier. Et toujours en chants et en musique. 


Tournoi de mus des 17èmes Fêtes de Bibi Beaurivage


Le tournoi de mus des 17èmes Fêtes de Bibi-Beaurivage a livré ses
vainqueurs qui ont ainsi décroché la boina :

Noblia et Olhagaray battant en finale Lerga et Vargas.

 

Vainqueurs de la Consolante :

Bertizberea et Cazenave.


Exposition: le regard d'Emmy


Après le tournoi de mus des fêtes dont on peut trouver les résultats par ailleurs, une autre petite cérémonie a servi de prélude à ces fêtes 2013. C'était en ce vendredi 26 avril en fin d'après-midi au Crédit Agricole de Beaurivage. Un vin d'honneur était organisé pour inaugurer l'exposition des festivités de l'année. 

Elle est consacrée aux images captées par Emmy Martens dans le quartier. Elle a saisi toutes les "gueules" du quartier. Un regard acéré traduit à travers quelques 150 clichés avec un penchant naturel pour la pureté du noir et blanc.  

Une manière bien particulière de voir ses voisins avec un autre oeil, celui d'Emmy. "Behikoa: regards d'Emmy sur Bibi Beaurivage", une exposition à découvrir dans les bureaux du Crédit Agricole pendant les fêtes et au-delà.

Une nouvelle fois la magie des soirées Gora Bibi a joué. Lundi soir l'église Saint-Martin était comble pour un programme, comme d'habitude inattendue avec des gens rassemblés pour la soirée autour de la même passion du chant ou de la musique. Aitalaba, Xilo eta Peio, Kostalde, Nueva Onda, Itsasokoak ont surpris avant de séduire.

Totale réussite de cette soirée qui s'est terminée à Latsarria dans une excellente ambiance avec les plus courageux (notre photo) des groupes participants. Et l'on y a déjà parlé de ce que l'on pourrait faire l'an prochain. Ce sera comme toujours, nouveau et éclectique mais de valeur....


Regards émerveillés


Voilà encore un rendez-vous qui s'installe au coeur des fêtes de Bibi. Il s'agit d'aller à la rencontre d'hier à travers quelques voitures. En fait des merveilles proposées par l'association Biarritz Auto Retro. C'était sur le parking du Crédit Agricole de Beaurivage. Des premières autos de l'histoire à celles qui ont fait rêver des générations plus proches comme la Viper (qui a inspiré une série télévisée américaine).

Un régal pour le regard et un moment de (re)connaissance: chaque voiture était accompagnée d'un document concernant l'aspect purement technique mais ausi l'histoire de l'auto concernée. Belle initiative.